Le dépistage, un véritable geste barrière contre le VIH/SIDA selon la SGEPP

Les employés de la SGEPP durant une séance de sensibilisation sur le VIH/SIDA le 1er décembre à Owendo, ville portuaire  voisine de Libreville  Libreville © Gabonactu.com
Dans le cadre d’une série des sensibilisations organisées le 1er décembre à l’intention de ses employés, la Direction de la communication de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétrolier (SGEPP) a mentionné dans les dépliants distribués aux participants de faire le dépistage qui constitue un véritable geste barrière contre le VIH/SIDA, dont la séroprévalence est de 4,1% au Gabon.
A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, célébrée ce 1er décembre, la SGEPP a tenu à sensibiliser ses employés.  Une équipe de la Direction générale de la prévention du sida (DGPS) a été mise à contribution pour informer les agents sur l’impérieuse nécessité de se faire dépister et d’adopter des comportements responsables partagés dans le couple pour une vie seine.    
« Les dangers liés à cette pandémie sont énormes, au-delà de l’utilisation du préservatif, nous conseillons l’abstinence et la fidélité », a indiqué au terme de sa conférence, Emmanuel Allogo, administrateur de santé de la DGPS.
La campagne de sensibilisation s’est organisée sous forme de conférence débat dans les locaux de la SGEPP. Chaque agent posait des questions selon ses préoccupations. Il ressort de ces échanges que la discrimination des Personnes vivant avec les VIH/SIDA (PVVIH) est toxique à leur santé.
La sensibilisation était également l’occasion pour la DGPS de relever que le VIH/SIDA avait un lien avec la pandémie du Covid-19. Selon la DGPS, la plupart des personnes décédées récemment du  Coronavirus étaient séropositives.

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.