Le centre International de formation professionnelle de Nkok n’inspire pas la pitié

Inauguré ce vendredi par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, le Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels de Nkok n’inspire pas la pitié, au contraire il dévoile la stature d’un temple du savoir qui peut attirer vers le Gabon les étudiants étrangers et décourager la fuite des étudiants gabonais vers l’étranger où tous malheureusement n’apprennent pas forcément dans des établissements de très bonne facture.

Le centre semble être le model des établissements qui manquent dans le pays. Il est tout le contraire des centres de formation qui existent dans le pays. Il est d’ailleurs situé dans un centre idéal sinon stratégique : au cœur du plus grand complexe industriel du Gabon qui est lui même en pleine croissance donc demandeur de main d’œuvre qualifiée.

Le complexe s’étend sur un domaine de 14 hectares loin des tracasseries du quotidien en terme de transport, adduction d’eau et parfois d’électricité.

Le centre comprend 32 bâtiments regroupés en 4 blocs dont un administratif, un plateau sportif et deux blocs d’hébergement pour les étudiants et les enseignants.

Onze filières sont ouvertes dans le centre parmi lesquelles l’ingénierie mécanique, la maintenance des machines agricoles, l’ingénierie de soudage, la maintenance informatique, l’ingénierie du froid et climatisation et même d’une filière aéronautique pour la formation et le recyclage du personnel navigant.

Une vue partielle de l’une des salles des machines © Communication présidentielle

Financé à coût de milliards de FCFA et entièrement équipé par l’Etat et la Banque mondiale, le Centre de Nkok n’a rien à voir avec les établissements actuels de formations où tout manque pour associer la théorie à la pratique. Tout montre que le projet du Centre de Nkok a été murement étudié. Reste à trouver les enseignants qui seront à la hauteur pour sortir du centre les craques recherchés sur le marché de l’emploi.

Se posera également le sempiternel problème de maintenance et de renouvellement des équipements. Le Lycée technique national Omar Bongo (LTNOB) d’Owendo est un exemple vivant de mauvaise gestion du patrimoine éducatif au Gabon.

Les formations offertes par le CIMEFPN :

  • Ingénierie du froid et climatisation ;
  • Dessin industriel ;
  • Génie mécanique ;
  • Ingénierie du soudage ;
  • Ingénierie de la mécanique automobile ;
  • Ingénierie de la maintenance automobile ;
  • Génie électrique et électronique ;
  • Ingénierie de la maintenance et conduite des machines agricoles ;
  • Conduite des machines de construction ;
  • Menuiserie ;
  • Pneumatique.

Camille Boussoughou

4 thoughts on “Le centre International de formation professionnelle de Nkok n’inspire pas la pitié

  1. C’est par ce genre d’actes que le Gabon pourra se développer et sortir donc de l’ombre, c’est par sa jeunesse en la forme en la poussant aller conquérir l’élite mondiale. Aller conquérir toutes sortes de métiers que le Gabon pourra être doté des jeunes efficace répondant aux exigence mondial de notre ère du monde en développement perpétuel le Gabon aujourd’hui se dote d’une infrastructure répondant aux exigences mondial. Bravo et félicitation à ces personnes là qui cherches le bien-être le bien-vivre de population gabonaise des jeunes gabonais que nous sommes celle-là qui est le faire les lance de demain. Merci au président de la République Gabonais son Excellence Mr Ali Bongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.