L’artiste Shan’l a insulté les flics qui ont bombé les muscles

L’artiste Shan’l fait parler d’elle suite à un écart de comportement  © DR

Libreville, 18 février (Gabonactu.com) – L’artiste Shan’l interpellée samedi dernier dans une boite de nuit réputée être, à tord ou à raison, un repère des gays, aurait insulté les flics qui ont bombé les muscles et l’ont conduit au cachot, selon plusieurs sources.


 

En effet, c’est à l’occasion d’un contrôle de routine effectué le samedi 16 février dernier, dans plusieurs boîtes de nuit et snack-bars du quartier Louis (quartier latin librevillois de la douce vie), par une délégation du Parquet de la République que Shan’l a été interpellée.

 

La célèbre artiste se trouvait dans un snack-bar. Interpellée comme beaucoup d’autres personnes, elle se serait mise à injurier les agents de la Direction générale des recherches (DGR). Elle aurait été présentée ce lundi 18 février au Parquet pour être fixée sur son sort.

Gaston Ella


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.