PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’archevêque Jean Baptiste Moulacka relaxé après 2 heures dans un commissariat

L’archevêque Jean Baptiste Moulacka relaxé après 2 heures dans un commissariat

L’archevêque Jean Baptiste Moulacka, auteur de l’appel à la réouverture forcée des Églises ce dimanche 27 septembre a finalement été relaxé après avoir passé environ 2 heures au commissariat de Nzeng Ayong où il a été conduit manu militari.

« Ils m’ont libéré parce que mon église n’était pas ouverte pour un culte mais pour un nettoyage. Et puis on ne fait pas un culte avec 5 personnes. Il y avait 5 fidèles qui nettoyaient l’église », a confié l’évêque interviewé par un  reporter de Gabonactu.com dans son bureau.


« Je pense que les policiers ont été impressionné par la foule qui commençait déjà à envieillir les environs du commissariat », a supposé l’homme de Dieu.

« Les pasteurs ont commencé à lancer des appels à la mobilisation, le commissariat était déjà envahi. Je crois que cela à beaucoup pesé dans la décision des autorités », a-t-il supposé.

Ce matin vers 12 heures, des policiers sont arrivés dans ce temple de Dieu pour demander aux fidèles de quitter les lieux et de fermer toutes les portes. Les fidèles qui ne priaient pas n’ont pas compris pourquoi un tel ordre. Ils étaient en train de nettoyer leur lieu, semble-t-il pour le débarrasser d’éventuels microbes du Coronavirus.

La seconde fois, les policiers sont revenus et ont interpelé le pasteur qui était dans son bureau. Il a été emmené manu militari au commissariat de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville.

L’archevêque Jean Baptiste Moulaka n’a pas regretté d’avoir lancé l’appel du 12 septembre demandant à tous les pasteurs de rouvrir leurs églises malgré l’interdiction de l’Etat.

« Nous sommes victimes d’une injustice car l’Etat a ordonné la réouverture des marchés, des hôtels et restaurants mais reste sourd concernant les lieux de cultes », a fait constater l’homme de Dieu qui se dit être le porte voix des sans voix.

Samedi dans un point de presse, le ministre de l’intérieur Lambert-Noêl Matha a qualifié cet appel de défiance à l’autorité de l’Eat.

« Ce n’est pas un acte de défiance », a insisté l’archevêque Moulaka soulagé de vite regagner son église.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

belugabahis
betbaba
betexper

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort