« L’apparente réaction du régime contre Max Anicet Koumba est en réalité une farce » (Pr Vincent Moulengui Boukosso)

Le porte-parole de la CNR,  Pr Vincent Moulengui Boukosso © Capture écran/ Gabonactu.com

Le Porte-parole de la Coalition pour la nouvelle république (CNR, opposition), Pr Vincent Moulengui Boukosso a dans une déclaration très critique contre le régime d’Ali Bongo  Ondimba, indiqué les propos antirépublicains tenus récemment par le président du Rassemblement de Gaulois, Max Anicet Koumba  sont tributaires des machinations des tenants du pouvoir qui conduit progressivement le Gabon  « vers la guerre civile dans le cadre de leur politique de la terre brulée ».

« L’apparente réaction du régime contre Max Anicet Koumba est en réalité une farce », a déclaré M.  Moulengui Boukosso.


Pour la plateforme des leaders et partis politiques de l’opposition dirigée par Jean Ping, « cette sortie du fameux Gaulois en chef n’a pas la force probante de détourner l’attention des gabonais de la conduite désastreuse des affaires du Gabon en générale et de la gestion calamiteuse de la pandémie de la Covid-19 en particulier ».

La CNR a condamné les mesures coercitives et discriminatoires prises  récemment par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. Les tests PCR seront tarifés à 20 000 FCFA (normal) et 50 000 FCFA pour les VIP à partir du 15 décembre prochain. Les personnes vaccinées quant à elles seront exemptées de toutes tracasseries dans les lieux publics et couvre-feu.

Elle a également dénoncé  les propos « tribalistes » de Max Anicet Koumba tenus le 28 octobre 2021 lors d’une session du Conseil national de la démocratie (CND).  Dans son allocution puante, l’homme politique  avait déclaré que « le Gabon est bloqué par l’imposture des Pahouin (ethnie fang) et le tribalisme ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.