La startup Pozi qui géolocalise les véhicules souffle sa 1ère bougie

La startup technologique gabonaise Pozi qui fait dans le tracking et contrôle de véhicules a célébré jeudi son premier anniversaire à Libreville en présence de certains de ses partenaires triés sur le volet.

« POZI facilite la vie des propriétaires de véhicules. Une application idéale pour tous les professionnels ou semi-professionnels du transport, détenteurs d’un parc automobile qui souhaitent être sûr que l’activité est contrôlée, être sûr que les conducteurs ont un comportement correct et être sûr que l’ensemble des risques que l’utilisation d’un véhicule peut apporter est maitrisé », a expliqué Loïck Kapitho, Co-fondateur et Directeur exécutif de la Startup.


Nouvel arrivant sur ce marché naissant, Pozi a eu pour principal défi de se positionner comme un acteur crédible en proposant aux clients un service fiable et une expérience utilisateur innovante. Un défi qui, selon le co-fondateur a été relevé « nos indicateurs de performance sont encourageants avec plus de 5,000 téléchargements sur Android et iOs, plus de 300 véhicules actifs à Libreville et Port-Gentil, 75 comptes clients réguliers avec une notation moyenne de 4,4/5 », s’est réjoui Loïck Kapitho qui ne compte pas rester là.

« D’ici l’année prochaine, déjà poursuivre notre croissance actuelle, être prêt en 2024 à nous attaquer à d’autres pays africains, avoir un système opérationnel au plus près du sans faille et être suffisamment armé pour nous attaquer à plusieurs villes au Gabon mais aussi plusieurs capitales ou villes africaines », envisage Loïck Kapitho partageant à ses invités la vision à moyen terme de sa société.

S’implanté dans au moins 10 pays d’Afrique, devenir l’application de gestion de flotte automobile de référence dans le continent est l’ambition de POZI d’ici 2030.

POZI est une application « simple et facile à utiliser » disponible sur Smartphone, PC/ Mac, Tablette il suffit de la télécharger via le site web www.pozi.app. L’abonnement annuel est fixé à 25.000F CFA.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.