La SEEG suspend l’achat  de l’immeuble  « vétuste » de l’ANBG pour calmer les syndicats en colère

Suite à la grogne du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (SYNTEE+), la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), a tenu un Conseil d’administration d’urgence le 04 mars dernier  pour suspendre  l’achat  de l’immeuble  « vétuste » appartenant à la Société nationale de bois du Gabon (SNBG) en liquidation , une transaction inutile selon les partenaires sociaux satisfaits.

« Le conseil d’administration a fait preuve de responsabilité, nous pensons que pour le moment nous avons d’autres priorités que l’achat d’un bâtiment. Cet argent peut être investi dans  l’achat des équipements indispensables pour ravitailler l’intérieur du pays », a soutenu avec soulagement René M’mbenguet Malat, porte-parole du SYNTEE+.

La transaction décriée et avortée dudit immeuble devrait coûter  une coquette somme de  8,2 milliards de FCFA. Une décision à l’origine de la suspension de la brève grève de SYNTEE+ qui commençait à prendre des proportions inquiétantes en quelques jours dans l’ensemble du pays.


 Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.