La COSUMAF alerte sur de possibles escroqueries et autres actes malveillants en son nom

La Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) dont le siège est à Libreville a annoncé dans un communiqué qu’un faux document circule sur les réseaux sociaux présentant les résultats d’un appel à candidature erroné, portant sur la « sélection d’un Directeur Sous-Régional » de la COSUMAF.

« Ce document met en scène une prise de fonction de ce « Directeur Sous-Régional, incluant des réunions avec la COSUMAF, des autorités nationales du Gabon et du Cameroun et des autorités communautaires qui pourraient être le prétexte à des tentatives d’escroquerie ou d’extorsion de fonds », averti l’institution.


Selon le communiqué, le faux document est revêtu à tort des logos de la COSUMAF et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (C.E.E.A.C.). Il « est un faux tout comme le chronogramme de l’installation dudit Directeur Sous-Régional », insiste l’organisation.

« La COSUMAF met en garde le public en général, et les acteurs du marché financier de l’Afrique centrale en particulier sur la gravité de ces comportements qui conduisent à. jeter le discrédit sur l’autorité de régulation et sur le marché financier régional. La COSUMAF invite en conséquence le public et les acteurs du marché à faire preuve de prudence et à dénoncer les auteurs de ces actes malveillants » conclu le texte signé du président de la COSUMAF, l’Ambassadeur Nagoum Yamassoum.

La COSUMAF est organe communautaire créé dans le cadre de l’Union monétaire de l’Afrique centrale. Elle est l’autorité de tutelle et de contrôle du marché financier de la CEMAC. La COSUMAF veille ainsi à la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières et autres instruments financiers, à l’information des investisseurs sur le bon fonctionnement du marché.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.