Justin Ndoundangoye connaitra son sort  le 10 décembre 2021

L’ancien ministre gabonais des Transports, de l’équipement et des infrastructures, Justin Ndoundangoye, par ailleurs député du 2ème arrondissement de Franceville (sud-est) qui a perdu son immunité parlementaire pour se mettre à la disposition de la justice, connaitra son sort le 10 décembre 2021.

Incarcéré depuis le 9 janvier 2020 dans le cadre de l’opération anticorruption baptisée « scorpion », Justin Ndoundangoye a comparu le 26 novembre dernier devant la Cour criminelle spéciale  de Libreville pour des faits «  de prise illégale d’intérêt,  concussion et  complicité de concussion ».

Le Ministère public a requis une peine de 5 ans de prison ferme et 10 millions de francs CFA d’amende  en l’encontre du prévenu  et de  son compère Jean-Aimé Nziengui, ancien directeur technique de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF).


La justice reproche à “Okulu la solution ” d’avoir perçu des rétro-commissions de la part  de Jean-Aimé Nziengui dans le cadre d’une « transaction floue ».

Propriétaire de l’entreprise Ingerail, Jean-Aimé Nziengui, aurait remis une enveloppe de 145 millions de FCFA  à Justin  Ndoundangoye en guise de remerciement pour l’avoir attribué le marché de réfection de la voie ferrée en 2019.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.