« Je ne suis pas un homme qu’on peut facilement duper » (Jean Eyeghe Ndong)

L’ancien lieutenant de Jean Ping, Jean Eyeghe Ndong qui a rallié avec fracas la Majorité présidentielle le 11 août, a déclaré sur un plateau spécial de Gabon 1ère, télévision de service public, que ses anciens « frères » de l’opposition ce sont vigoureusement moqués  de lui, doublé d’une dose de trahison.

« Je ne suis pas un homme qu’on peut facilement duper », a fait savoir M. Eyeghe Ndong qui dit ne pas regretter son départ de la Coalition pour la nouvelle république (CNR), une plateforme des personnalités et partis politiques dirigée par Jean Ping. Ce regroupement est devenu selon lui, une tribune d’intrigues et d’insultes.

L’ancien Premier Ministre ne regrette pas non plus d’être revenu dans la Majorité présidentielle qu’il avait quitté en juillet 2009, au lendemain du décès du Président Omar Bongo.


Camille Boussoughou


One thought on “« Je ne suis pas un homme qu’on peut facilement duper » (Jean Eyeghe Ndong)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.