Il y a des petits malins autour de Jean Boniface Assélé qui l’induisent en erreur, selon Nicole Assélé

Le Délégué général du CLR, Dr Nicole Assélé posant pour la postérité le 05 mars après la réunion avec les coordinations de Libreville © Gabonactu.com

Le Délégué général du Centre des libéraux réformateur (CLR, majorité), Dr Nicole Assélé a déclaré sans détour  samedi au terme d’une réunion avec les membres de la coordination commune de Libreville, qu’il y a   autour de Jean Boniface Assélé, président fondateur du parti, des petits malins considérés comme une force d’inertie  qui l’induisent en erreur.  

« Entre le Délégué général et le président du conseil politique, il y a des petites incompréhensions et il y a des petits malins qui sont autour du président du conseil  pour l’amener dans des choses qui n’ont pas de noms », a insinué Mme Assélé qui a levé l’équivoque sur un supposé conflit avec son père.


Pour la patronne administrative du parti, il n y a pas péril en la demeure nonobstant les manœuvres ignobles  de quelques fauteurs de troubles qui obèrent le bon fonctionnement de celui-ci.

« Il n y a pas de problème entre Nicole Assélé et monsieur Jean Boniface Assélé, père et fille. J’aime mon père et je le redis et je lui dois beaucoup de respect et je ne  lui manquerai jamais de respect. Mais il y a juste un problème de compréhension des textes au niveau du parti », a-t-elle fait savoir avec insistance.

Dans une décision N¨0003 datant du  28 février 2022, le président fondateur du CLR, Jean Boniface Assélé, par ailleurs président du Conseil politique du parti, a exclu son Délégué général.

Une décision  prise en violation flagrante des statuts et règlement intérieur  du CLR. L’article 77  alinéa 2 des statuts du congrès extraordinaire de ce parti organisé le 14  septembre 2019 dispose que : « le Conseil politique du parti est le seul compètent pour prononcer l’exclusion ou la réinsertion d’un membre du parti».

Ledit conseil est composé du « président du conseil, du vice-président, du Délégué général et ses adjoints, des coordinateurs provinciaux, des Délégations départementales et coordinations communales, des Délégations des Districts, des Délégations d’arrondissements ou de canton, des membres de droit, des membres choisis ». Une procédure difficile donc  à mettre en œuvre.

Dr Nicole qui confirme être toujours le Délégué général du CLR jusqu’au prochain congrès prévu en 2024, a commencé à dérouler son programme pour se préparer aux élections législatives et locales de 2023.

Elle a instruit samedi 05 mars,   les coordinateurs et délégations de la province de l’Estuaire  pour commencer à travailler sur leur fichier, et d’organiser des formations dédiées aux militants pour l’observation des opérations de vote. Objectif, reconquérir  les espaces perdus en 2018.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.