La HAC et le ministre Otandault enterrent la hache de guerre

Lucie Akalane, porte parole de la HAC à la sortie de la rencontre © Gabonactu.com

Libreville, 31 janvier (Gabonactu.com) – La Haute autorité de la communication (HAC, organe de régulation de la communication) et le ministre du Budget et des comptes publics, Jean Fidèle Otandault ont fumé mercredi le calumet de la paix autour d’une table suite à des graves tensions nées du non versement des primes et autres droits aux membres de la HAC depuis 8 mois.
 
La rencontre convoquée à la hâte au cabinet du ministre du Budget faisait suite à un article au vitriol paru mardi dans le média en ligne Gabon-infos.com
 
L’article accusait nommément Jean Fidèle Otandault de bloquer les budgets des institutions de la République afin de les asphyxier. L’une des institutions qui aurait été volontairement paralysées par le ministre du Budget est la HAC dont les membres attendent depuis 8 mois un budget de 700 millions de FCFA pour payer les frais du personnel et les frais de fonctionnement de l’institution.
 
Lors de la rencontre dans le cabinet de travail du ministre du Budget, le président de la HAC, Raphaël Ntoutoume Nkoghe et ses huit autres membres ont fait un exposé exhaustif des griefs contre le ministre. Ils auraient appuyé leurs propos par des lettres adressées au Trésor et à la Direction générale du Budget et de finances publiques.
 
Le ministre a expliqué, en retour, à ses hôtes, les principes généraux de l’élaboration d’un budget, son adoption et sa promulgation par le président de la République. Le ministre du Budget veille uniquement à son exécution.
 
Jean Fidèle Otandault a promis déclencher les mécanismes d’attribution d’une rallonge budgétaire pour soulager les membres de la HAC complètement asphyxiés par la sécheresse budgétaire.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.