Guerre des chiffonniers, épisode 3 : Adjatys aurait mendié 100 000 euros au pouvoir

Entre Jonas Moulenda et Thibaut Adjatys, c’est je t’aime, moi non plus@DR

Libreville, 7 juin (Gabonactu.com) – La guerre des chiffonniers que se livrent Thibaut Adjatys et Jonas Moulenda depuis quelques semaines en France connaît un nouveau rebondissement dans les accusations qu’ils se portent mutuellement, d’entretenir des ’’rapports incestueux’’ avec le pouvoir qu’ils combattent à 6 000 Kilomètres.   
Adjatys aurait accusé Moulenda d’avoir obtenu son véhicule grâce aux largesses de Libreville qui, selon eux, voudraient les enrôler afin de les taire.
Touché dans son orgueil personnel, le journaliste des « Faits divers » a bien voulu laver son honneur. Il a posté sur les réseaux sociaux toute une série de documents attestant de l’acquisition par des voies régulières de son moyen de locomotion ; aidé par son amie de nationalité française.
Quelques jours de silence sont passés et paf !, jeudi à l’aube, un internaute partage un enregistrement téléphonique de 110 secondes qu’il attribue aux services de renseignements gabonais, publié par le ’’Mapane FM’’, dans lequel les deux « ennemis-amoureux » échangent cordialement.
On entend clairement Ajatys souhaiter recevoir la somme 65 millions de FCFA derrière son agitation.
Mais il semble qu’il n’a pas encore reçu ladite somme ; ce qui peut expliquer sa haine contre le pouvoir de Libreville dans ses publications de polars, souvent truffées de grotesques imaginations sur les réseaux sociaux.
Cependant, l’enregistrement n’a pas encore été authentifié. Adjatys pourrait toutefois démentir qu’il s’agit de lui, mais pas Moulenda, puisque l’interlocuteur le cite nommément.
Pour écouter l’enregistrement, suivre ce lien : https://www.facebook.com/Le.General.des.Mapanes/videos/618352301841204/
 


Camille Boussougou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.