Gabon : menace de grève à nouveau dans les régies financières

Le porte-parole de la FECOREFI, Sylvain Ombindha Talheywa III (mégaphone) avec ses collègues durant une précédente grève en 2020 © D.R

La Fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI), regroupement de quatre administrations publiques (Douanes, Trésor, Impôts et hydrocarbures), a dans un communiqué annoncé à demi-mot l’imminence d’une grève générale illimitée dès la semaine prochaine.  

« La FECOREFI ne sera jamais complice du non-respect des engagements et de la volonté manifeste de maintenir les Régies Financières toujours sous tension », a indiqué le communiqué, indiquant par ailleurs la tenue d’une importante déclaration vendredi 1er octobre prochain.


La FECOREFI s’est dit fatigué des « engagements non tenus sur fond de forfaiture, décontenancé par l’inconséquence des services de la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor et de son Directeur Général quant à la paupérisation des agents des Régies Financières ».

Le 13 juillet 2020, la FECOREFI avait déclenché une longue grève de près de 6 mois pour exiger du gouvernement la publication des résultats de l’audit du fichier servant au paiement de la Prime spéciale d’incitation à la performance (PSIP). Un fichier qui serait truffé des agents fictifs.

Les régies financières dénoncent la malveillance de certains hauts commis de l’Etat qui ont fait signer au Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba un décret truffé d’incongruités pour le paiement de ladite prime. Un décret devenu, selon elles, inopérant.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.