Gabon : le Ministre de la Santé accusé de violer les mesures barrières contre le Covid-19

Le Ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong à  son arrivée  le 24 août à l’aéroport Ewor-Mekok d’Oyem, chef-lieu la province du Woleu-Ntem  © D.R

La plateforme « Touche pas à ma Terre », un mouvement de la société civile proche de l’opposition a accusé dans un communiqué le Ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong de violer d’une manière répétitive la loi n°003/2020 du 11 mai 2020 fixant les mesures de prévention, de lutte et de riposte contre les catastrophes sanitaires, adoptée pour contenir le Coronavirus (Covid-19), en organisant  des rassemblements de dizaines des personnes lors de sa tournée dans la province du Woleu-Ntem.

instagram beğeni hilesi

« Des images publiques, abondamment relayées sur internet et sur les plateformes de la mairie centrale d’Oyem depuis ce 26 août 2020, exposent clairement le ministre en charge de la santé, Guy Patrick Obiang Ndong, en tournée dans la province septentrionale, en situation de violation des mesures barrières », a accusé Touche pas à ma Terre dans un communiqué signé de Jean Valentin Léyama, Marcel Djabioh, Moïse Meyo M’Obiang, Etienne Francky, Meba Ondo et Léonore Obame, tous membres actifs de ladite plateforme.


Pour ces leaders de la société civile, l’actuel ministre de la santé qui cumule les fonctions de vice-président et porte-parole du Comité de pilotage et du plan de veille pour la riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL Gabon), n’a pas durant son périple respecté l’interdiction stricte de tout rassemblement de plus de 10 personnes, le port du masque obligatoire dans les lieux publics et la distanciation en tous lieux et circonstances.

« Les membres de la plateforme Touche pas à ma Terre se réservent le droit de saisir les juridictions compétentes contre le gouvernement et les auteurs de la défiance, conformément aux dispositions de l’article 8 de la loi susmentionnée », a relevé la plateforme qui appelle à une sanction exemplaire pour éviter la discrimination juridique.

Camille Boussoughou

instagram beğeni hilesi
Suivez nous et Aimez nos pages


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.