Gabon : des petits commerces sommés de se mettre aux normes sanitaires

Un agent de l’AGASA, sensibilisant une artisane des beignets au PK6 le 31 août à Libreville  © Gabonactu.com

L’Agence gabonaise de secrétaire alimentaire (AGASA), a déployé plusieurs brigades à travers le Grand-Libreville (Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum) pour sensibiliser et sommer les artisans et autres vendeurs des denrées alimentaires jonchant les rues, à exercer leur activité en se mettant aux normes sanitaires, sous peine des lourdes sanctions.

La sensibilisation se fait dans le cadre de la veille sanitaire, conformément à loi. Des brigades parcourent des rues pour attirer l’attention des petits opérateurs économiques. Ceux-ci doivent impérativement disposer d’un certificat médical qui atteste de la bonne santé.


Concernant les artisans qui manipulent les poissons ou la pâte, les ongles incarnés sont proscrits. Ils doivent porter les EPI et les produits sont exposés avec protection pour éviter, la poussière, les mouches et le dioxyde de carbone dégagé par les véhicules.

« Nous sommes venus pour la première fois sensibiliser, si la prochaine fois on revient on les trouve qu’ils  ne sont  pas aux normes, les amandes seront infligées », a fait savoir Herlin Nguimbi, contrôleur d’agriculture et Officier de police judiciaire à compétence spéciales de l’AGASA.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.