Éthiopiens, Érythréens et Kényans vont se disputer la première  place du 10 km de Franceville 2022

Le responsable de la communication du Run in Masuku, Waris Moulenda Fatombi exhibant la médaille du futur vainqueur durant la conférence de presse le 16 septembre à Franceville © Gabonactu.com

Les athlètes professionnels, Éthiopiens, Érythréens et Kényans, ont manifesté vendredi 16 septembre 2022 leurs ambitions lors de la conférence de presse, de s’adjuger la première place de la course pédestre, la plus exigeante et une des plus  relevées d’Afrique qui se déroulera ce samedi 17 septembre sur le circuit vallonné de Franceville, capitale provinciale du Haut Ogooué, dans le sud-est du pays.  

La première place du Run in Masuku 2022 se disputera probablement entre l’éthiopien, Dida Gemechu, vainqueur du 10km Great Run Addis Abeba 2022 dont le temps est de 28’24, l’Erythréen Amare Samsom,  7eme au 10km de Madrid 2022 disposant d’un record de 27’16 et le kényan,Kamau Njihia Stanley , 2ème du 10km de Langueux 2022 – 28’04.


Chez les dames, l’Éthiopienne Samuel Alemaz, vainqueur du 10km de Port Gentil 2022 avec un alléchant chrono de 31’51 ambitionne également rééditer l’exploit.

Au total, 6000 athlètes  sont attendus sur la piste du 10 km de Masuku au parcours difficile, très prisé par les coureurs internationaux pour croitre leur performance. La course pédestre   la plus exigeante d’Afrique est labellisée Road Race Bronze par World Athletics.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.