En tournée dans le Haut Ogooué, Barro Chambrier déplore la paupérisation de la population

Le président du RPM a appelé à la mobilisation des populations du Haut Ogooué pour parvenir à l’alternance © Com RPM

L’opposant Alexandre Barro Chambrier, a dans un périple de séduction dans la province du Haut Ogooué (sud-est), province dont l’extraction du minerai de Manganèse se fait depuis des années 60, déploré l’état de paupérisation des localités et des populations, lesquelles, dit-il, ne profitent pas du fruit de la richesse produite.

« En quoi vous profite l’enrichissement de ceux qui gèrent le pouvoir ? », s’est interrogé avec désolation M. Barro Chambrier durant ses différentes causeries politiques.


Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition radicale), a entamé sa tournée à Bakoumba avant d’arriver à Moanda, la ville de Manganèse. Poursuivant son périple à Franceville, chef-lieu de province, qui produit également le même minerai,  il a fait le constat est le même. Les populations ont manifesté leur désarroi sur les conditions d’existence difficiles, malgré de nombreuses ressources que regorge leur sous-sol.

Alexandre Barro Chambrier durant sa causerie à Franceville © Com RPM
Alexandre Barro Chambrier durant sa causerie à Franceville © Com RPM

Pour Alexandre Barro Chambrier, l’image peu reluisante présentée par cette province, prétendument acquise au pouvoir est difficilement acceptable.

« Nous ne pouvons pas accepter de voir le pays aller fatalement vers le déclin total, il est temps de faire en sorte que notre pays reparte de l’avant ; nous avons la compétence pour concevoir une économie pour que les Gabonais jouissent des fruits de la croissance », a-t-il soutenu.

Pressenti comme le prochain candidat unique de l’opposition à la prochaine élection présidentielle prévue en 2023, Alexandre Barro Chambrier, continuera sa tournée la semaine prochaine avec l’implantation des structures de base de son parti dans cette province d’où est originaire le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

L’homme politique avait effectué une tournée similaire en février 2021 dans la province du Woleu Ntem, dans le nord du pays.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.