Elèves exclus au bac 2020 : la FENAPEG exige la suspension de la mesure

Le premier vice-président de la FENAPEG Rémi Zogo durant sa déclaration le 14 août à Libreville ©  Gabonactu.com

Le premier vice-président de  la Fédération nationale des associations des parents d’élèves et étudiants du Gabon (FENAPEG), Rémi Zogo a dans un point de presse à Libreville  exigé du gouvernement la suspension de la décision excluant près de 700 élèves qui se sont inscrits frauduleusement à l’examen du baccalauréat 2020.

« La FENAPEG exige la suspension pure et simple de ces mesures dont l’impopularité peut hypothéquer l’organisation du baccalauréat prévue le 20 août prochain », a demandé M. Zogo.
Pour lui, cette situation d’exclusion est d’une extrême gravité qui met sur la touche une bonne partie des enfants de familles modestes. Cette discrimination doit, selon la FENAPEG, interpeler les plus hautes autorités.
« Nous sollicitons la haute bienveillante implication personnelle du Président de la République chef de l’État dans sa politique de l’Égalité des chances pour tous afin que ces élèves dont les dossiers ont été rejetés participent aux examens comme ce fut le cas en année scolaire 2012-2013 », a-t-il souhaité.
Ces élèves ont été sanctionnés au même titre que 26 chefs d’établissements scolaires publics (proviseurs et censeurs). Ils sont suspendus jusqu’à nouvel pour avoir falsifié les bulletins scolaires permettant d’inscrire les élèves moyennant des espèces sonnantes trébuchantes. Des sanctions similaires ont été infligées à plusieurs responsables  d’établissements privés  laïques et confessionnels.


Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.