Dissolution de la GOM : 40 employés touchés par le plan social

Quelques employés de la GOM durant le Sit-in le 9 novembre à Libreville © Gabonactu.com

Le Secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), Sylvain Maya Binet à la tête d’une importante délégation a entamé lundi les négociations avec la Direction générale de l’entreprise Gabon Oil Marketing  (GOM), pour obtenir les droits légaux de 40 employés de cette entreprise d’Etat qui était spécialisée dans la distribution des produits pétroliers dissoute  en conseil des ministres du 14 août 2020.  

Le puissant syndicat des travailleurs du secteur pétrolier plaide pour que l’Etat puisse mieux accompagner lesdits anciens travailleurs, forcés au chômage à cause de la dissolution de cette entreprise. L’ONEP propose un plan social de 2,5 milliards de FCFA. twitter takipçi

Le SG de l’ONEP Sylvain Maya Binet s’adressant aux employés  de la GOM © Gabonactu.com
Le SG de l’ONEP Sylvain Maya Binet s’adressant aux employés de la GOM © Gabonactu.com

« Nous pensons que ce n’est pas trop demandé de solliciter 2,5 milliards de FCFA, nous connaissons la capacité de la GOM actuellement, même si nous voulons nous taire pour l’instant sur le passif », a indiqué M. Maya Binet avant d’entrer en séance de négociations avec la Direction générale de la GOM.
Les employés de la GOM dissoute ont, comme pour se faire entendre, initié un sit-in devant la Direction générale de la société. Ils déplorent la dissolution de leur entreprise qui dispose pourtant d’une bonne santé financière.
La GOM est une filiale de la compagnie publique, Gabon oil compagny (GOC). Depuis 2016,  elle avait acquis le monopole au Gabon de la distribution des produits pétroliers auprès des grossistes appelés marketeurs dans le jargon pétrolier. La GOM avait donc pour mission de commercialiser tous les produits pétroliers de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) et en cas de déficit au niveau national d’importer ces produits.
L’ONEP a par la suite confié à Gabonactu.com qu’elle sera reçue ce 10 novembre  par le Ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa pour d’éventuels arbitrages.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.