Des injonctions du FMI au Gabon pour dissoudre certaines entités publiques inutiles

D’autres entités publiques gabonaises seront supprimées comme l’ancienne Agence nationale de grands travaux d’infrastructures (ANGTI) considérée comme budgétivore © D.R

Le Fonds monétaire international (FMI), qui a accordé le 28 juillet 2021 au Gabon un appui budgétaire triennal (2021-2023) de 319 milliards de FCFA, a exigé en contrepartie la fermeture de plusieurs entités publiques considérées comme inutiles, pour rationaliser les dépenses et optimiser les finances de l’Etat.

« La rationalisation des entités publiques contribuera également à améliorer la prestation de services et à réduire les transferts à moyen terme », indique le rapport du FMI.


Un groupe de travail bipartite est appelé à élaborer courant ce mois de septembre 2021 une « première liste d’entités publiques à fermer ».

Antoine Relaxe


One thought on “Des injonctions du FMI au Gabon pour dissoudre certaines entités publiques inutiles

  1. Wi la ! Je suis bien d’accord avc la decision de fermer l’ANGTI qui ne contribue en rien a ce que le gabon avence cest de largent cadeau ya trop a faire au gabon que de distribuer inutilemnt largent alors qie le peuple souffre bravo la dessus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.