Crise sociopolitique : l’indignation des évêques du Gabon

Les évêques de la CEG ont posé pour la postérité au terme de journée de la Vie consacrée à Moanda © DR

Libreville, 18 février (Gabonactu.com) – Le président de la Conférence épiscopale du Gabon (CEG), Mgr Mathieu Madega Lebouakhéan, par ailleurs l’évêque du diocèse de Mouila, a durant la célébration à Moanda (sud-est du pays) de la « Journée mondiale de la Vie Consacrée », a dénoncé tout en déplorant l’accaparement des deniers publics par une minorité des personnes localisées au cœur du pouvoir.
« Sur le plan économique : la baisse du pouvoir d’achat contribue à un appauvrissement de plus en plus grand de la population et au même moment, un petit nombre s’enrichit par l’accaparement des biens communs sans être inquiété », s’est insurgé Mgr Mathieu Madega Lebouakhéan dans une déclaration relayée par notre confrère Gabon Media Time.
Le message de la CEG a été lu en présence des Mgrs Patrick Ibaba et Basile Mve Engone, respectivement l’évêque du diocèse de Franceville et l’archevêque de Libreville.
Au niveau politique, les évêques du Gabon ont dénoncé également « des restrictions des libertés, l’absence de vérité et de transparence et le durcissement de la politique partisane ».
Les évêques du Gabon sont connus pour leur mutisme. Ils sont considérés jusqu’ici par l’opinion comme étant des « parfaits complices du régime », incarné par le Parti democratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 50 ans.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.