Covid-19 : les sites réquisitionnés par le COPIL désormais remis à la disposition du public

Après une vaste opération de décontamination « terminale », le Comité de pilotage du plan de veille et de Riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (COPIL), a procédé vendredi à la restitution des structures sanitaires et hôtelières réquisitionnées par l’Etat gabonais en début de l’épidémie pour isoler les personnes suspectes et soigner les cas testés positifs à la covid-19.

Parmi les établissements qui vont retrouver leur usage ordinaire, on dénombre l’hôtel Ré-Ndama, l’hôpital militaire d’Akanda et les services d’une partie du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), pour ne citer que ces sites.


Selon les responsables du COPIL, la restitution de ces sites ne signifie pas la fin de la Covid-19 au Gabon. Bien au contraire, la pandémie est toujours présente dans le pays. Ils invitent les populations à respecter les mesures barrières et continuer la lutte contre cette ennemie invisible.

Au plus fort de la crise, en décembre dernier, le gouvernement avait réquisitionné plusieurs infrastructures dont les structures sanitaires, hôtelières et sportives. C’est ainsi que le Palais des Sports, le stade de l’Amitié et celui d’Angondjé ont été réquisitionnés pour faire installer laboratoire et hôpitaux grandeurs nature dans le cas où la pandémie ne serait pas vite maîtrisée. 

Actuellement, sur 116 252 prélèvements, le Gabon compte 8 505 cas testés positifs (7,3 %) dont 7 187 guéris (84,5 %) et 53 décès. 30 personnes sont hospitalisées dont 2 patients en réanimation. 


Antoine Mayombo 





Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.