La Cour constitutionnelle vient de nommer les députés (…) c’est inacceptable (Jean Gaspard Ntoutoume Ayi)

Photo @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte parole de Jean Ping, réagissant à la décision de la Cour constitutionnelle de reporter les prochaines élections législatives au 29 juillet 2017 au lieu de fin décembre 2016 a affirmé que par cette décision « la Cour constitutionnelle vient de nommer les députés du Gabon. C’est inacceptable ».


 

« C’est cela que la décision veut dire. Les députés ont été nommés par la Cour. Il peut prolonger leur mandat sans l’avis du peuple », a précisé Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.

 

« Ce n’est pas acceptable ! » a-t-il insisté précisant que l’opposition souhaite rapidement obtenir cette décision pour l’analyser afin d’annoncer sa position.

 

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi estime que les raisons financières évoquées par la Cour ne sont pas valables car le budget a été voté depuis décembre 2015. « Ils ne savaient pas que ce n’était pas suffisant ? C’est maintenant qu’ils de découvrent soit plus d’un an plus tard ? »

 

Le jeune opposant trouverait acceptable un report pour janvier 2017. A cette période, il est toujours possible d’exécuter le budget de l’année antérieure.

 

« Le pouvoir doit comprendre qu’en démocratie ce ne sont pas les institutions qui désignent les dirigeants. C’est la volonté du peuple à travers les élections », a-t-il conseillé.

 

Dans sa décision, la Cour constitutionnelle a fait valoir le cas de force majeur pour reporter le scrutin. Dans une lettre, le président de la Commission électorale nationale, autonome et permanente (CENAP) a saisi le Premier ministre évoquant une impossibilité d’organiser ces élections à cause d’une insuffisance de budget. Le Premier ministre a saisi à son tour la Cour constitutionnelle qui pris la décision de reporter le scrutin. La décision de la Cour prolonge le mandat des députés jusqu’à la proclamation des résultats des futures élections législatives. Ce mandat expire en principe en février 2017.

Martin Safou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.