COP26 : la position commune de société civile de l’espace CEEAC

Le Président du ROSCEVAC Nicaise Moulombi, une des personnalités qui va porter à la COP 26 la voix de  l’Afrique centrale sur les changements climatiques ©  D.R

L’Organisation de la société civile du bassin du Congo sous le leadership du ROSCEVAC et la Conférence des Écosystèmes Forestiers Denses et Humides d’Afrique centrale (CEFDHAC), plateformes de la société civile régionale, et agence d’exécution de la CEEAC, ont en prélude à l’organisation de la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en Ecosse en novembre 2021, recommandé la prise en compte de leurs propositions communes pour lutter efficacement contre les changements climatiques.  


Concernant la gouvernance et des réformes au niveau régional en ce qui concerne la participation des parties prenantes à la révision et à la mise en œuvre de la CDN régionale, le ROSCEVAC et la CEFDHAC veulent que soit  « adopté et matérialisé l’idée de mise en œuvre d’une CDN régionale de l’espace CEEAC ».

Les Contributions déterminées au niveau national (CDN) sont des plans climatiques nationaux qui mettent l’accent sur les actions climatiques, avec les objectifs, les politiques et les mesures que les gouvernements prévoient de mettre en œuvre pour répondre au changement climatique, et afin de contribuer à l’action climatique mondiale. Le principe de volonté nationale est au cœur des CDN.

Ils recommandent aussi l’intensification des campagnes de sensibilisation, d’information et d’implication de toutes les parties prenantes principales ; la réalisation des études et des enquêtes d’évaluation des CDN des 11 pays membres de la CEEAC, le renforcement des consultations, le dialogue et le partage des données entre les ministères sectoriels (forêts, agriculture, énergie, mines, hydrocarbures, etc.) et le renforcement des capacités des parties prenantes pour assurer leur participation de manière efficace au processus de la mise en œuvre de la CDN.

« La Société Civile doit devenir forte et s’impliquer davantage dans les activités de l’intégration régionale et l’économie communautaire en lien avec la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement ainsi que l’amélioration des conditions de vie des populations. C’est pour cette raison qu’en matière de lutte contre les Changements Climatiques, la Commission a soutenu l’octroi du statut d’Agence d’Exécution du ROSCEVAC et de la CEFDHAC par la XIXème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la communauté organisée le 30 juillet 2021 à Brazzaville », a déclaré Gilberto Da Piedade Verissimo Président de la Commission de la CEEAC qui soutien la position commune de Société Civile du Bassin du Congo.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.