Manganèse: convention minière révisée sous le régime gagnant-gagnant entre le Gabon et la CICMHZ

 Le Ministre des Mines, Vivent De Paul Massassa, sa collègue de l’Economie, Jeanine Roboty Mbou et Fan Xlang, DG de CICMHZ, au terme de la convention minière révisée le 26 février à Libreville ©  Gabonactu.com

Le Ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vivent De Paul Massassa, sa collègue de l’Economie, Jeanine Roboty Mbou et Fan Xlang, Directeur général de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ) ont signé vendredi 26 février à Libreville, une convention minière révisée d’exploitation de Manganèse, conformément aux dispositions du nouveau code minier permettant aux deux parties de disposer d’un régime gagnant-gagnant.

La nouvelle convention minière intègre le partage de production entre l’entreprise chinoise et l’Etat gabonais. Ce partage se fera en modèle d’exploitation, à hauteur de 10% de sa production, consécutivement au retour sur investissement.


L’entreprise chinoise devra également, entre autres, affecter une partie de ses revenus dans les projets de développement des communautés locales, estimée à près de 100 millions de FCFA, susceptible, indique-t-on, d’augmentation en fonction du résultat d’exploitation, céder gratuitement 10% de son capital à l’Etat à titre gratuit et changer le mode de calcul de la RMP, avec pour effet l’augmentation du revenu de l’Etat.

« Dans un contexte où le gouvernement vient d’apporter le Plan d’accélération de la transformation, qui place le secteur minier parmi les axes prioritaires, la révision de la convention minière de CICMHZ constitue un levier sectoriel important », s’est satisfait M. Massassa au terme de la signature.

Visiblement satisfait également, le patron de CICMHZ à au nom du conseil de l’administration de l’entreprise indiqué que « sur la base de l’esprit ‘’coopération gagnant-gagnant entre, partageons l’avenir ensemble’’, nous efforcerons d’augmenter la qualité du produit et le chiffre d’affaires de la société, de créer plus d’emplois et d’opportunités afin de promouvoir la relance de l’économie locale et régionale ».

La CICMHZ existe au Gabon depuis 2007. Malgré la crise sanitaire du Covid-19 en 2020, elle a pu surmonter ses difficultés en réalisant un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars US. L’entreprise qui compte 140 employés a payé ses impôts et taxes à hauteur de 10 millions de dollars US.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.