Commonwealth : c’est validé et après ?

Depuis ce samedi 25 juin, le Gabon est officiellement devenu membre du Commonwealth. La décision a été prise lors du sommet de l’organisation tenue à Kigali au Rwanda. Et après ? C’est la question qui taraude les esprits.

« C’est un moment historique ! Une nouvelle page importante de l’Histoire du Gabon s’ouvre 62 ans après son Indépendance », a déclaré le Président Ali Bongo Ondimba.


« L’adhésion du Gabon au Commonwealth est la reconnaissance du rôle de plus en plus important joué par le Gabon sur la scène internationale, en particulier sur la question du climat où notre pays est en première ligne », a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agissait d’une « victoire diplomatique majeure ».

« C’est au nom du Chef de l’État, S.E.M @PresidentABO et du peuple #Gabonais que j’ai eu l’honneur de prendre la parole ce samedi 25 juin 2022, #Kigali #Rwanda, à la suite de la décision #Historique #CHOGM2022 d’admettre notre pays le #Gabon dans la grande famille du #Commonwealth », a exulté sur tweeter le ministre gabonais des Affaires étrangères qui a représenté le président Ali Bongo Ondimba à ce sommet.

« Pour le Gabon, l’adhésion au Commonwealth constitue un tournant géopolitique majeur et représente une opportunité historique en termes de développement tant sur le plan économique, que diplomatique et culturel », selon le communiqué publié par la présidence qui ajoute « l’anglais est de loin la langue la plus parlée dans le monde. Elle est aussi bien la langue des affaires que celle utilisée dans le domaine de la connaissance ».

Quels programmes le Gabon mettre en place pour accélérer l’apprentissage de l’anglais, le changement des mentalités, la bonne gouvernance et la transparence électorale ? Wait and see.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.