« Cet acte d’incendie est un acte volontairement délibéré », (Marcel Libama)

L’opposant syndicaliste, Marcel Libama estime que l’incendie ayant réduit en cendre le 23 août 2021 la résidence du dignitaire Jean Pierre Lemboumba Lepandou à Okondja, capitale départementale de la Sébé-Brikolo dans la province du Haut Ogooué (sud-est), constitue, soutien-t-il, un acte criminel fomenté par des personnalités politiques bien connues  

« Cet acte d’incendie est un acte volontairement délibéré », a déclaré M. Libama dans une vidéo sur sa page Facebook.

Pour lui, « on sait tous ceux qui portent le discours de haine contre d’autres compatriotes ».


Dans la vidéo devenue virale dans les réseaux sociaux, Marcel Libama a insinué par la suite que l’acte d’incendie et la perturbation le 22 août des causeries politiques de l’opposant Alexandre Barro Chambrier à Okondja ont été mis en exécution par les mêmes commanditaires.

Selon l’entourage d’Alexandre Barro Chambrier qui est en tournée dans la province du Haut Ogooué, les actes de sabotage pour empêcher les « rencontres citoyennes » de leur leader ont été fomentés par des jeunes identifiés comme des jeunes pro Ali Bongo.

Des jeunes qui auraient été envoyés, selon les réseaux sociaux, par Mathias Otounga Ossibadjouo, Ministre de la Décentralisation et cadre de la localité. Toute chose démenti par l’intéressé sur sa page Facebook par ces termes : « Je ne suis nullement concerné par ces rumeurs fallacieuses à mon endroit ».

Très actif dans la campagne de « demoutonisation », c’est-à-dire de conscientisation de la jeunesse désœuvrée et instrumentalisée, Marcel Libama, souhaite que le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba prenne les décisions qui s’imposent.

« Nous demandons au Président de la République de donner un carton rouge à ces cadres qui sont derrières », a-t-il réclamé.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.