CEEAC : le conseil des ministres des pays membres peaufinent le dossier du sommet de Libreville

Conseil des ministres de la CEEAC © Gabonactu.com

Le conseil des ministres des 11 pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) se sont réunis jeudi à Libreville en présentiel pour peaufiner les dossiers qui seront soumis à l’appréciation des chefs d’Etat qui se réuniront en sommet dans la capitale gabonaise vendredi.


A Libreville, les ministres ont travaillé sur un rapport des activités de la CEEAC à soumettre aux chefs d’Etat, ils ont adopté les projets de recommandations et décisions à adopter lors du sommet et un projet de déclaration sur la situation en Centrafrique.

Au sujet du rapport des activités de la CEEAC, les ministres ont longuement débattu sur la question du personnel hérité de l’ancien Secrétariat général de la CEEAC devenu Présidence de la commission de la CEEAC.

Dans son discours d’ouverture, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya a suggéré que les salaires du personnel de la CEEAC soient alignés à ceux des institutions de même nature en Afrique.

La question des arriérées de cotisation sera aussi à l’ordre du jour de la rencontre de Libreville. Les Etats membres sont gentiment priés de payer au moins 40% de leurs arriérées pour permettre à l’institution d’accomplir ses missions au service des populations de la région.

Pacôme Moubelet Boubeya a souhaité que la CEEAC devienne « un projet porté par les peuples … et une expérience populaire » et cessé d’être « l’affaire des communautaires et des cadres nationaux qui se rencontrent dans des réunions ».

Le sommet de Libreville sera marqué par le passage de flambeau entre le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a occupé la présidence tournante durant 5 ans à son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, nouveau président en exercice de la CEEAC.

Les onze Etats membres de la CEEAC sont : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo (RDC), Rwanda, Sao Tome et Principe et Tchad.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.