Bruno Ben Moubamba s’adressera aux Gabonais dans les heures qui suivent

Bruno Ben Moubamba, président de l’ACR@Archives Gabonactu.com

Libreville, 15 novembre (Gabonactu.com) – Face à l’abondante actualité nationale, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) et ancien vice-premier ministre d’Ali Bongo Ondimba, Bruno Ben Moubamba dont le silence, depuis l’hospitalisation du président Gabonais à Riyadh en Arabie Saoudite, commençait à susciter des questionnements, a promis de s’adresser au peuple Gabonais dans les heures qui suivent, depuis Paris où il séjourne. 
« J’ai l’intention de m’exprimer depuis Paris de manière progressive et dans des délais raisonnable », a-t-il écrit sur son mur dans les réseaux sociaux.
En effet, habitué à dire son mot sur la conduite des affaires du pays depuis qu’il a été violemment chassé du gouvernement en août 2017, l’ancien vice-premier ministre n’a plus donné de la voix depuis que la maladie d’Ali Bongo Ondimba [24 octobre 2018, ndlr] a enflammé la toile et l’opinion nationale.
Mais au-delà, il y a les tergiversations autour de la délégation des pouvoirs au vice-président Pierre Claver Maganga Moussavou pour l’organisation d’un conseil des ministres et la décision prise par la Cour constitutionnelle de modifier nuitamment la constitution pour faire se tenir ledit conseil.
Il y a enfin, dans la province du Haut-Ogooué, le procès de son représentant dans la commune de Bongoville (Sud-est), Arnaud Makouka Mouoyi. Le jeune enseignant a eu le « toupet » de s’opposer à Malika Bongo, fille d’Ali Bongo Ondimba lors de la dernière élection législative qui a plébiscité celle-ci avec plus 99% de suffrages exprimés.
 


Camille Boussoughou

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.