Malgré la décision de justice, SODEXO ne veut pas payer les droits de ses ex-employés 5 ans après

Le collectif des ex-agents de SODEXO durant sa sortie médiatique le 19 octobre à Libreville © Gabonactu.com

Licenciés pour motif à caractère économique, les ex-employés de SODEXO, réunis au sein d’un collectif, ont, dans une conférence de presse, dénoncé le mépris de cette entreprise, qui ne veut pas payer les droits, notamment leur bonus transitionnel, 5 ans après, en dépit d’une décision de justice la contraignant.

« Nous tenons par la présente conférence de presse, à attirer l’attention de l’opinion publique et des autorités de la transition sur le mépris affiché par Sodexo et le Syndic judiciaire quant au respect de nos droits pourtant consacrés par un procès-verbal de conciliation et une décision de justice exécutoire rendue au nom du peuple gabonais », a fustigé Francis Koumba, délégué du personnel de SODEXO.

Spécialisée en catering (hôtellerie et restauration collective), la filiale de SODEXO en liquidation dans le pays, rechigne de payer le bonus à plus de 650 agents (en détresse sociale), malgré une ordonnance du juge de l’urgence du tribunal de première instance de Port-Gentil, datée du 27 septembre 2017.

Les ex-agents de SODEXO ont fustigé l’arrogance du Syndic judiciaire, Juste Valère Moussadji qui s’est opposé catégoriquement le 20 juillet 2019, à cette décision de justice en des termes peu orthodoxes : « opposition à commandement à exécuter ».

Antoine Relaxe

One thought on “Malgré la décision de justice, SODEXO ne veut pas payer les droits de ses ex-employés 5 ans après

  1. Bjr je suis Edang Ibrahim, petit frère d’un des employes feu Engone Edang Yvon Christian ex-agent decédé depuis 2014 et dont le seul enfant qu’il a mis au monde n’a jamais bénéficié du travail de son père. Sodexho n’a jamais payé ses droit depuis le décès
    J’aimerais donc entrer en contact avec les anciens agents de sodexho.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.