Basketball : la FIBA National Youth Camp  détecte  les jeunes talents à Port-Gentil

Une importante délégation de la Fédération gabonaise de basketball (FEGABAB) a présenté au Maire de la commune de Port-Gentil lors d’une audience un projet de détection des jeunes talents qui sera mis en œuvre par la FIBA National Youth Camp.

En effet, dans le cadre d’une formation organisée par la FIBA s’agissant du développement du basket-ball, la vision de la délégation conduite par président de la FEGABAB, Willy Conrad Asseko, est d’aider le Gabon à détecter les jeunes pépites et a mieux former les encadreurs techniques. Ce Camp sera piloté par des techniciens FIBA, piloté par la FIBA Afrique et surtout par  la NBA.

Sont concernés par cette formation, les jeunes filles et garçons âgés de 14 à17 ans et ayant des prédispositions physiques et techniques d’une part ; mais aussi ; les entraîneurs spécialisés dans la formation d’autre part.


« Cette activité va nous permettre de mettre en avant la ville de Port-Gentil. Et les plus hautes autorités attachent du prix à ce genre d’activité. Nous affectionnons les sportifs de celle ville avec tout ce que Port-Gentil a déjà donné au Gabon en matière de sport. Nous allons faire de notre mieux », a déclaré M. Asseko.

Il faut dire qu’il s’agit d’un échantillonnage de soixante personnes issues des neuf provinces du Gabon, qui séjourne actuellement dans la capitale économique. Les formations ont lieu à la foire municipale Pierre Louis Agondjo Okawe. Cette activité, est parrainée  par la Mairie de Port-Gentil qui voit en cette initiative, une réelle opportunité qui permettra aux jeunes talents de mieux s’exprimer.

« Sachez que tout métier au monde nécessite un renforcement de capacités. Ce n’est pas fortuit que vous entamez cette campagne. Mais il faut l’activer et l’attiser. Et pour ça je compte sur vous pour nous sortir des champions », souhaité M. Tchango qui a promis apporter tout son soutien à ce camp afin que le développement du sport et l’épanouissement de ces jeunes soient enfin une réalité.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.