Augmentation abusive des prix  de transport à Libreville : le SYLTEG déclare la guerre contre les taximen véreux

Le président du SYLTEG, Jean Robert Menié sensibilisant le 10 décembre les taximen sur le site de la Gare routière de Libreville © Gabonactu.com

Le président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG), Jean Robert Menié, a annoncé vendredi 10 décembre aux transporteurs, durant une séance de sensibilisation, qu’il va mettre incessamment sur pied une brigade syndicale ayant pour principale mission, de lutter contre le phénomène d’augmentations abusives des prix de transport à Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum.

« Nous allons mettre en place une brigade syndicale de contrôle contre les augmentations abusives, cette brigade-là va sillonner tous les sites de Libreville et du Grand Libreville, nous-mêmes nous allons punir les gens qui font dans les augmentations pour leur ramener dans sur le droit chemin », a fait comprendre M. Menié.


L’autorégulation engagée par le SYLTEG vise à  mettre hors d’état de nuire les taximen véreux. Ces taximen  augmentent les tarifs de transports au gré de leurs humeurs. Les usagers sont souvent contraints de payer aux transporteurs 500 FCFA et 1000 FCFA pour des courtes  distances  qui coutaient jadis 100 FCFA ou 200FCFA.

Pour Jean Robert Menie, candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2023, cette flambée  des prix qui creuse davantage le panier de la ménagère, est tout simplement injustifiée et inacceptable.

« Nous ne dévons pas étouffer les populations, ce sont ces populations-là qui sont nos clients, et ces populations ne peuvent pas être victimes du désordre qu’il y a dans le pays », a-t-il cogné.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.