Ali Bongo demande aux policiers de ne pas appliquer systématiquement la force

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a dans un discours à l’occasion de la clôture de la 3ème édition des Journées Nationales de Sécurité Intérieure à l’École Nationale de Police d’Owendo recommandé aux policiers de ne pas appliquer systématiquement la force pour faire respecter l’autorité de l’Etat.

« Cette autorité ne se manifeste pas uniquement à travers l’usage de la force », a insisté le président gabonais arborant un uniforme de la police nationale gabonaise assorti des galons de général des corps d’armée (5 étoiles).


« Certes, la force est un des attributs de l’autorité de l’Etat. Mais l’autorité, c’est également l’autorité spontanée, naturelle. C’est-à- dire se faire respecter, faire respecter les règles, sans user nécessairement de la force. Par le dialogue, l’échange, l’explication, la pédagogie et non uniquement la répression qui est le dernier recours quand les mots, la sensibilisation et la raison n’ont pas suffi », a-t-il conseillé.

Tout récemment, un policier a tiré à bout portant sur un chauffeur de taxi lors d’un contrôle de routine au PK 8. Le chauffeur de nationalité camerounais n’a pas survécu.

Ouverte le 10 août dernier, l’édition 2021 des Journées Nationales de Sécurité Intérieure s’est achevée par une visite de stands au cours de laquelle les Forces de sécurité ont présenté au chef suprême de Défense et de Sécurité, la monture d’une série de documents administratifs utiles à la vie du citoyen, à savoir, la nouvelle Carte Nationale d’Identité, le passeport CEMAC ainsi que la carte de vaccination sécurisée contre la covid-19.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.