Ali Bongo a quitté Rabat pour Libreville

Ali Bongo Ondimba et son épouse à Port Gentil le 26 février 2016  © archives Gabonactu.com

Libreville, 14 décembre (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a quitté Rabat ce lundi pour Libreville après deux mois et demie d’absence suite à un accident vasculaire cérébrale le 24 octobre dernier à Ryad en Arabie saoudite, a annoncé l’Agence France presse (AFP) citant des sources proches de l’entourage du président gabonais.
 
A Libreville, plusieurs sources proches du palais présidentielle affirment l’arrivée imminente du numéro un gabonais sans préciser l’heure.
 
Ali Bongo Ondimba revient au pays pour la première fois depuis son AVC le 24 octobre dernier à Ryad en Arabie saoudite où il a été hospitalisé durant plus d’un mois. Il a ensuite été transféré à Rabat au Maroc pour poursuivre sa convalescence et sa rééducation.
Le retour au pays du numéro un gabonais est dicté par les impératifs de l’article 15 de la constitution.
« Avant leur entrée en fonction, les membres du gouvernement prêtent serment devant le président de la République en présence de la Cour constitutionnelle », dispose l’alinéa 4 de l’article 15 de la constitution adoptée par les deux chambres du parlement gabonais (Assemblée nationale et Sénat) réunies en congrès le 10 janvier 2018.
« Je jure de respecter la constitution et l’Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le strict respect de ses obligations de loyauté à l’égard du chef de l’Etat, de garder religieusement, même après la cessation de mes fonctions, la confidentialité des dossiers et des informations classés secret d’Etat et dont j’aurai eu connaissance dans l’exercice de celle-ci », tel est le serment que devra prononcer les 38 ministres du nouveau gouvernement.
De son côté Gabon 1ère, la chaîne de télévision publique gabonaise a confirmé dans sa principale édition de 20 heures lundi que la cérémonie de prestation de serment des membres du nouveau gouvernement aura lieu ce mardi au palais présidentiel de Libreville.
La première prestation de ce serment pas un gouvernement a eu lieu le 7 mai 2018. Il s’agit du gouvernement du Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet. Il comprenait plusieurs ministres de l’opposition dont Michel Menga M’Essone, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, David Mbadinga et Patrick Eyogho Edzang.


Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.