90% des femmes victimes des violences restent muettes (Sylvia Bongo)

La première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a affirmé mercredi dans un tweet que 90% des femmes victimes des violences au Gabon restent muettes.

« Bien trop de femmes à travers le monde parlent la même langue : le silence », a regretté Mme Bongo Ondimba.


« Victimes de toutes formes de violences, 90% d’entre elles restent muettes rendant cette réalité invisible avec des conséquences souvent tragiques », poursuit-elle avant de conseiller « n’attendons plus qu’il soit trop tard ».

Selon la stratégie 2020 de promotion des droits des femmes et de réduction des inégalités hommes-femmes au Gabon, les femmes représentent 90% des victimes des violences sexuelles, 83% des violences économiques. Par ailleurs, 64% des femmes sont victimes des violences physiques.

Ce 25 novembre, la communauté internationale commémore la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.