800 000 FCFA pour défendre l’enseignante en prison

Les enseignants ont déjà cotisé la somme de 800 000 FCFA pour assurer la défense de leur camarade Estelle Mengue Nteme, enseignante et Directrice de l’école Publique Communale de Nianame à Kango à 100 Km de Libreville, a appris Gabonactu.com de bonne source.

« L’enveloppe permettra de payer les honoraire de l’avocat », a indiqué Louis Patrick Mombo, délégué général de la Convention nationale des syndicats du système éducatif (CONASYSED), la coalition syndicale qui remue ciel et terre pour obtenir la libération de l’enseignante.


Estelle Mengue Nteme aurait eu une altercation avec un gendarme en octobre. Elle n’aurait pas présenté son test Covid lors d’un contrôle alors qu’elle se rendait à son poste de travail. L’enseignante a été interpellée 3 mois plus tard et incarcérée à la prison centrale de Libreville le 29 janvier dernier pour outrage à agent.

La CONASYSED qui a déclenché lundi une grève générale dans le système éducatif national dénonce une détention arbitraire.

« Les droits de l’accusé sont violés. L’Etat n’a pas protégé son agent interpelé à son poste de travail », a regretté M. Mombo dans un entretien accordé à Gabonactu.com

Marie Dorothée


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.