Une balle dans la tête le port-gentillais évacué à Libreville n’est pas mort

Le port-gentillais évacué en urgence à Libreville par hélicoptère après avoir reçu vendredi une balle dans la tête suite au concert des casseroles n’est pas mort, a annoncé le gouvernement dans un communiqué publié dimanche.

« Dès son arrivée, le blessé a aussitôt reçu des soins appropriés. Son pronostic vital n’est, aujourd’hui plus engagé », souligne le communiqué du gouvernement.


Les réseaux sociaux émus par le triste sort de cet homme ont rapidement affirmé dimanche matin qu’il est décédé à Libreville. D’où le démenti du gouvernement.

Le gouvernement affirme que l’auteur du tir a été identifié. « Une enquête administrative est en cours pour faire toute la lumière sur les circonstances, ayant conduit à cette situation », affirme le communiqué.

Les images de cette victime de Port 6gentil, la capitale économique du Gabon, ont été diffusées comme une trainée de poudre. Tout de suite, les internautes ont annoncé son décès ce que dément le communiqué du gouvernement.

Le concert des casseroles pour dénoncer les mesures anti Covid qui ont volé les libertés fondamentales des gabonais ont démarré le mercredi. Deux personnes sont décédées à Libreville suite à ces violences. Le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda a promis toute la lumière sur ces décès.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.