Un mausolée en marbre à la façon marocaine pour Omar Bongo Ondimba

Vue de la tombe d’Omar Bongo Ondimba, une grande 1ère depuis son décès le 8 juin 2009 @ DCD

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Inhumé dans une espèce de bungalow dans sa résidence privée de Franceville, l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba, décédé au pouvoir le 8 juin 2009 après avoir dirigé le Gabon durant 42 ans repose désormais dans un luxueux mausolée en marbre sur les hauteurs des Plateaux batéké à Franceville, au sud est du Gabon.


 

Le mausolée dessiné par un architecte marocain a été inauguré mardi par son fils et successeur, Ali Bongo Ondimba qui a remporté l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009 organisée pour trouver un successeur au président défunt.

 

Vue du hall central du Mausolée @ DCP
Vue du hall central du Mausolée @ DCP

Le gouvernement au grand complet n’a pas manqué cette occasion pour rendre un hommage mérité à ce digne fils qui a dirigé le Gabon en l’épargnant des affres de la guerre. Les présidents des institutions constitutionnelles à l’exemple de Marie Madeleine Mborantsuo sont venus saluer l’homme du dialogue et du consensus.

 

Le consensus souhaité par le pouvoir ne s’est cependant pas matérialisé à cette occasion. Tous les opposants invités ont décliné l’offre. Personne n’a daigné effectuer le déplacement.

 

Jean Eyeghe Ndong, dernier Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba a affirmé avoir appris l’invitation par voie de presse alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays pour un voyage en Europe. « On ne savait pas à qui s’adresser », s’est-il plaint.

 

« C’est leur droit de refuser », a commenté le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis le 12 mars 1968), Faustin Boukoubi qui a dit craindre que ces « leaders soient à leur tour ignorés ou rejetés par leurs compagnons d’aujourd’hui ». Parmi ces grands absents, il y avait Jean Ping qu’Omar Bongo avait surnommé Mao du fait de ses origines chinoises.

 

Des soldats montant la garde devant l'entrée de la tombe d'Omar Bongo Ondimba @gabonactu.com
Des soldats montant la garde devant l’entrée de la tombe d’Omar Bongo Ondimba @gabonactu.com

Le mausolée Omar Bongo Ondimba est un complexe de 6 500 m². Il comprend un musée sur l’histoire de ce grand chef africain, une bibliothèque, une mosquée et un caveau où repose l’ancien doyen des chefs d’Etat africains du début des années 2000.

 

Grace au pétrole, aux ressources minières et forestières, Omar Bongo Ondimba a fait rayonner le Gabon, un tout petit pays de 267 000 km² peuplé d’à peine 1,5 million d’habitants dont 30% de pauvres, selon une étude du cabinet américain Mckinsey réalisé en février 2014 à la demande de l’épouse de l’actuel chef de l’Etat, Sylvia Bongo Ondimba.

 

Martin Safou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.