Tchibanga : une vielle conserve la dépouille de sa maman sur une chaise espérant la ressusciter par les prières

Bernadette Tsona, septuagénaire, a enfermé durant plus d’une semaine la dépouille de sa vieille mère placée sur une chaise dans une position assise en espérant la ressusciter par des prières, a appris Gabonactu.com de sources concordantes.

Le fait divers plonge le quartier Ibanga Pola où il s’est produit et même toute la ville de Tchibanga dans l’émoi. C’est l’odeur insupportable émanant de la maison de dame Tsona qui a résolu le voisinage à chercher à comprendre ce qui se tramait.


Personne ne pouvait rentrer dans la maison où la dépouille était gardée au secret. Mais l’odeur du cadavre en décomposition dérange le voisinage dont un proche parent qui décide alors de faire venir l’arrière-petit-fils de la défunte. Le jeune homme âgé d’une vingtaine d’années arrive et pénètre dans la maison. Il est accueilli par une odeur insupportable et une colonie de mouches enchantées.

La grande mère lui somme de sortir de la maison. Le jeune homme s’exécute. Il donne l’alerte. Quelques parents arrivent. Après la résistance de sa grand-mère, le jeune est à nouveau autorisé à pénétrer dans la pièce. Il prend des photos grâce à son téléphone portable et fonce à la Gendarmerie locale pour exposer les faits.

La supercherie est découverte. Dame Tsona dit qu’elle espérait ressusciter sa vielle maman tant aimée par les prières.

Elle a été interpellée et gardée à vue avant d’être présentée à un procureur de la République.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.