Suspension des prestations de la CNAMGS dans les hôpitaux : l’ODASGA dénonce l’irresponsabilité du gouvernement gabonais

Réagissant à la suspension par le personnel soignant des prestations de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) dans tous les hôpitaux du Gabon,  l’Observatoire des droits des assurés sociaux du Gabon (ODASGA) a  dans un communiqué dénoncé l’irresponsabilité ambiante du gouvernement qui peine à payer les ristournes qui reviennent aux structures sanitaires pour assurer leur bon fonctionnement.  

« C’est de la totale responsabilité de l’Etat qui est propriétaire de ces hôpitaux. Dans sa relation avec l’assurance maladie, l’Etat est responsable de l’offre des soins. Donc le budget de fonctionnement, le paiement des quotte parts et des autres indemnités que revendiquent les agents de santé du public relèvent de sa responsabilité », a pointé du doigt l’ODASGA.

Pour l’ODASGA, l’Etat doit prendre ses responsabilités pour sauver les assurés lésés alors qu’ils sont prélevés chaque mois dans leurs salaires.


Le 05 mai 2022, le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (SYMEFOGA) et le Syndicat national des agents de santé (SYNAS) ont décidé de ne plus recevoir jusqu’à nouvel ordre les patients assurés par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Ils dénoncent l’indifférence et  mépris du gouvernement qui ne dit rien sur leurs supplications pour sauver les hôpitaux du pays qui se meurent faute de budget de fonctionnement.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.