Suspension de la grève dans l’audiovisuel public, place aux négociations

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La grève effective depuis le 10 décembre dernier dans les médias audiovisuels du secteur public gabonais sauf sur Gabon 24 a été suspendue ce jeudi au cours d’une assemblée générale, a annoncé la présidente du Syndicat  national des professionnels de l’audiovisuel public (SYNAPAP), Aminata Ondo épouse Medogo.

 

Le SYNAPAP a obtenu du ministre de la Communication un décret créant des commissions pour discuter des principaux sujets à l’origine de la grève dont le statut particulier des personnels de la Radio et la Télévision d’Etat.


La a touché  particulièrement la Radio nationale, la Télévision nationale, Africa N°1 (radio gabonaise à vocation panafricaine) ainsi que l’Agence gabonaise de presse (AGP) et sa filiale Gabon Matin (quotidien d’informations générales) qui a cessé de paraître depuis plusieurs mois faute de budget.

Les grévistes dénonçaient aussi le nouveau code de la communication qu’ils estiment être une véritable entrave contre la liberté de la presse. Ils réclamaient surtout le paiement des primes dues et des arriérés de salaires.

Le personnel de la Radio et la Télévision nationale par exemple, dénonce un manque criard d’équipements de reportage. Il travaillerait dans un dénuement étrange.

A l’Agence gabonaise de presse (AGP, service officiel), le personnel cumule plusieurs mois sans salaire. Le quotidien Gabon Matin, filiale de l’AGP, ne parait plus depuis plusieurs mois.

Le personnel de la radio Africa N°1 vit les mêmes difficultés. Pas de salaires, outil de travail obsolète, démobilisation du personnel…

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.