Surtaxation municipale à Ntoum : grogne des transporteurs

Les véhicules de l’axe gare routière-lycée technique de Ntoum obligés de garer pour protester contre la surtaxation municipale ©  Gabonactu.com

Les transporteurs suburbains encore appelés « clandomen » opérant sur certains axes de la commune de Ntoum (40 km de Libreville) ont décidé de garer leurs véhicules pour protester contre la surtaxation qu’aurait mise en place par la municipalité de la ville.

« Ici à la gare routière de Ntoum plus précisément sur l’axe Gabo-Prix-lycée technique, les clandomen qui relient cet axe-là sont confrontés à un problème, il s’agit du prélèvement des taxes municipales qui vont de lundi jusqu’à dimanche sans repos. A cela s’ajoute la barrière de police qui prélève 2000 FCFA par véhicule le matin et la même somme le soir. Ça fait 4000 par véhicule plus les 2000 FCFA de la Mairie, ça fait 6000f. Les transports trouvent que c’est trop pour un petit trajet qui est en plus délabré », a confié à Gabonactu.com, un transport exaspéré.


Rechignant de payer lesdites taxes qui visiblement constitueraient un véritable racket bien ourdi, ces transporteurs ont été brutalisés le 20 février par la police sous les instruction de la Mairie.

« Ce matin il y a un agent de la mairie qui est descendu avec trois agents de forces de police pour venir ravir les documents et les clés de véhicules. En ce moment où nous parlons les transporteurs ont décidé de garer leurs véhicules jusqu’à lundi », a-t-il dénoncé.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.