SOGATRA : les employés implorent la magnanimité d’Ali Bongo pour renouveler leur parc automobile

Le porte-parole de la coalition des syndicats de SOGATRA durant le point de presse le 23 juillet à Libreville © Gabonactu.com

Les employés de la Société gabonaise de transport (SOGATRA), regroupés au sein des organisations syndicales : SYNAATEC, SYCOTEC, SYNATRAT et SYNTRASOG, ont dans un point de presse imploré la générosité du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba  pour renouveler leur parc automobile en déliquescence constante depuis des années  à cause des pannes.

« Nous sollicitons du Président de la République le renouvellement du par automobile vieillissant de la SOGATRA, afin de préserver l’emploi pour tous », a réclamé Saturnin Ebienga président du SYCOTEC et porte-parole de la coalition des syndicats de l’entreprise.


L’entreprise de service public compterait actuellement 42 bus dans le réseau du grand Libreville et 4 à Franceville dans la province du Haut Ogooué (sud-est). Il y a 5 ans, elle disposait de 200 bus et 140 taxis compteurs.

La multiplication des pannes et le manque d’une véritable politique managériale des équipes qui se sont succédées à la tête de l’entreprise de transport public auront engendré la déliquescence du parc automobile.

« Ceci nous emmène à comprendre pourquoi la SOGATRA à un effectif de 854 agents en dessous du ratio, conforment aux normes internationales d’une part et une masse salariale réduit au strict minimum d’autre part », a-t-il déploré.

Les employés de SOGATRA qui réclament aussi le paiement de 7 mois d’arriérés de salaires et 8 mois de la primes Covid-19,  demandent par ailleurs le gel des embauches ainsi qu’une augmentation de la subvention annuelle passant de 4,6 milliards à 6 milliards pour sauver l’entreprise au bord du gouffre.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.