SNI : Hermann Kamonomono élu vice-président de l’Union africaine des promoteurs immobiliers

Le DG de la SNI, Hermann Kamonomono n’a pas boudé sa joie après son élection à la vice-présidence  de l’UAPI © SNI

Le Directeur général de la Société nationale immobilière (SNI), Hermann Kamonomono a été élu vice-président  de l’Union africaine des promoteurs immobiliers (UAPI) le 28 juin  2022 à Casablanca au Maroc au cours de l’Assemblée générale ordinaire de cette Confédération.

« C’est une aubaine pour notre pays de pouvoir participer activement à la recherche de solutions communes en vue du développer ce secteur en Afrique », a déclaré visiblement heureux M. Kamonomono fraichement élu.


Cette plateforme panafricaine  se veut être une solution au sempiternel problème de l’Habitat sur le continent. Elle a été portée sur les fonts baptismaux par la Fédération Nationale des Promoteurs Immobiliers du Maroc qui pendant les trois dernières années a mobilisé, souligne-ton,  les ressources nécessaires et favorisé les consultations à l’échelle continentale pour une adhésion de chaque pays à ce projet.

A cette occasion, le patron de la SNI a également signé un mémorandum d’entente avec la Fédération nationale des promoteurs immobiliers du Maroc en vue de booster les partenariats entre le Maroc et le Gabon dans le secteur immobilier.

Le consortium africain pour l’habitat vise, indique-t-on,  l’échange de savoir-faire et d’expertise propre au domaine ; l’investissement interafricain, la valorisation des compétences du capital humain et des ressources africaines dans le cadre des investissements consentis dans l’intérêt général de tous les membres composant l’organisation et de ses partenaires.

Durant les travaux, les participants ont scruté les  riches perspectives de la plateforme. Ils se sont donné rendez-vous avec beaucoup de satisfaction  très prochainement pour le début effectif des activités de l’organisation  « qui promet déjà une réelle mise en valeur des potentialités d’investissement immobilier en Afrique quand on sait que ce secteur connait un retard dans de nombreux pays ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.