Sans l’éthique, le Gabon ne peut pas se développer selon Pierre Claver Maganga Moussavou

L’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou durant son exposé sur l’éthique le 14 mai à Libreville ©  Gabonactu.com

L’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou a déclaré vendredi 14 mai durant un exposé qu’il a développé sur les valeurs de probité morale, que sans l’éthique, le Gabon qui est confronté, dit-il, à une pratique de corruption généralisée, ne peut connaitre un essor.

« Sans l’éthique, il n’y a aucun développement », a fait savoir M. Maganga Moussavou dans un exposé développé dans le cadre du 2ème numéro du forum de la presse qu’il a initié le mois dernier.


Pour le président du Parti social-démocrate (PSD), cette éthique est démise sur le plan individuel et collectif. L’éthique du pouvoir est pour lui, catalyseur du développement en ce sens qu’elle doit impérativement se mettre au service du peuple. Les détenteurs de ce pouvoir ne devraient pas se servir.

« C’est pourquoi le PSD a toujours fait référence à un certain nombre des valeurs que sont l’effort, le courage, l’esprit d’initiatives, l’esprit d’abnégation qui sont les valeurs qu’on doit retrouver chez tous les peuples du monde qui veulent s’assumer et assurer le développement de leur pays », a-t-il souligné.

L’ancien Vice-Président de la République, estime que le Chef de l’Etat qui est un « exemple absolu de probité », ne doit pas disposer le pouvoir pour le pouvoir, mais un pouvoir orienté vers le développement.

 Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.