Réélection de Macron : les attentes de Marc Ona Essangui

Marc Ona Essangui, figure de la société civile gabonaise et président du mouvement citoyen Tournons la page International, demande à Emmanuel Macron de rompre vraiment avec la Françafrique, et de soutenir vraiment les démocraties sur le continent.

« Il faudrait que la France puisse maintenant faire rayonner la démocratie et les respects des droits de l’homme en Afrique, sans pour autant s’impliquer dans une politique françafricaine comme ça a été le cas, et c’est ce que nous avons toujours dénoncé. Que la rhétorique qui consiste à dire que la Françafrique est finie s’applique quand il s’agit de faire respecter cette démocratie en Afrique. Il faut absolument que la France aujourd’hui soit derrière les clubs africains, qui se battent pour l’application des règles démocratiques qui sont des règles universelles, et pas de collision avec les dictatures comme c’est le cas à chaque fois. Même Macron a montré pendant son premier mandat qu’il n’était pas en rupture avec la Françafrique. Au Tchad, c’est Macron qui est venu adouber le fils du dictateur qui a bâillonné la démocratie. Alors, s’il prend conscience de ce qui est en train de se faire au niveau géopolitique, je pense qu’il va falloir qu’il change de mode opératoire en Afrique. »


Source : rfi.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.