Privé de ses émoluments d’ancien Premier Ministre, Jean Eyeghe Ndong s’en remet au Président Ali Bongo

Le Président Ali Bongo Ondimba recevant en audience l’ancien Premier Ministre Jean Eyeghe Ndong le 9 juin au palais présidentiel à Libreville  © CP

L’ancien Premier Ministre, Jean Eyeghe Ndong, devenu irréductible opposant après la mort du Président Omar Bongo, a rencontré le 9 juin le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba pour solliciter sa magnanimité visant à rétablir ses émoluments et d’autres droits dévolus aux anciens Premiers Ministres, qu’il ne bénéficie pas depuis 11 ans.

« Depuis 2010 jusqu’à ce jour je ne bénéficie pas de mes droits qui sont prévus par l’ordonnance. Les anciens vice-présidents, les anciens premiers ministres, les anciens présidents de l’assemblée nationale, ils bénéficient de droits, voiture, aides camps, etc… », a indiqué M. Eyeghe Ndong, justifiant les mobiles de sa rencontre avec le numéro un gabonais.


Dans une vidéo devenue virale sur la toile, le lieutenant de l’opposant Jean Ping, n’a pas cependant indiqué si les droits réclamés seront rétablis ou non.

L’opinion soupçonne  Jean Eyeghe Ndong de vouloir réintégrer le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’instar de René Ndemezo-o Obiang et Fréderic Massavala Maboumba, deux anciens poids lourds de l’opposition.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.