Présidentielle 2023 : plus d’appels à candidature d’Ali Bongo en dehors du PDG

Le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Steeve Nzegho Dieko, a dans une note d’information rendue publique mercredi 11 mai, interdit formellement tous les militants et sympathisants du parti, d’appeler encore à titre individuel ou associatif à la candidature du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle de 2023.

« J’ai le devoir d’interdire, de façon formelle, à tous les Militants et sympathisants du Parti Démocratique Gabonais, tout protocole confondu, de formuler à titre individuel ou sous le sceau d’une association, des appels à la candidature du Distingué Camarade Président, Ali BONGO ONDIMBA, à la prochaine élection présidentielle et qui ont le malheur de semer le trouble et la confusion dans l’opinion et les esprits des militantes et militants qui sont pourtant concentrés sur l’exécution de la feuille de route adoptée par le Distingué Camarade Président », a fait savoir Nzegho Dieko.

Pour lui, « seul le Parti, à travers ses organes habilités, est autorisé à solliciter à nouveau, en tant que besoin, l’indulgence de notre Champion, détenteur du Titre, pour daigner accepter de se porter candidat au combat de 2023 ».


L’exécutif du PDG estimé que la commémoration du 54ª anniversaire du parti qui s’est déroulée du 26 mars au 23 avril 2022  à travers les neuf provinces du pays, aura permis une bonne fois pour toute aux militants  de formuler leurs appels à la candidature de leur champion. Il  est désormais temps d’attendre, selon lui, sagement la réponse de l’intéressé.

« Tout contrevenant aux prescriptions de la présente note qui prend effet dès publication, passible de sanctions disciplinaires, conformément aux dispositions des articles 52 et des Statuts 49 à 52 du Règlement Intérieur », a-t-il prévenu.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.