Présidentielle 2016 : la candidature d’Ali Bongo est une insulte (UN)

Zacharie Myuboto, président de l’Union nationale @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Union Nationale (UN, parti de l’opposition) a, dans une déclaration, qualifié d’insulte la déclaration de candidature du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, à la prochaine élection présidentielle.


 

« La déclaration de candidature de Monsieur Ali Bongo est une insulte de plus au peuple gabonais qu’il a déjà traité de chien il y a quelques jours, alors qu’il se trouvait à Franceville », cogne l’UN.

Alors que le peuple gabonais demande au chef de l’Etat de l’éclaircir sur sa situation administrative, Ali Bongo le traite de « chien qui aboie, lui étant la caravane émergente qui passe », ajoute le communiqué dont Gabonactu.com a obtenu une copie.

« Il est clairement établi que cet homme, pour se hisser par la force au sommet de l’Etat, a fait usage de faux », martèle l’Union nationale qui ajoute qu’Ali Bongo Ondimba est à la tête d’un « régime mafieux et arrogant ».

« L’Union Nationale appelle le Peuple gabonais à la vigilance et l’invite à se mobiliser, afin de ne pas se laisser abuser une seconde fois », lance le parti de Zacharie Myboto.

« Notre Parti ne saurait, en effet, tolérer que la candidature d’un individu, ayant déjà violé la Constitution en 2009, un homme sans acte de naissance, dont on ne connaît ni la filiation, ni les origines et, encore moins, la date et le pays de naissance, s’impose à nouveau par la force, à la tête du Gabon », insinue le texte.

« Nous lui opposerons une résistance farouche ! », conclu l’Union nationale qui n’a pas encore annoncé son candidat à cette élection.

 

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.